Accueil literrature Histoire d’un conteur: l’autobiographie de Garcia Marquez

Histoire d’un conteur: l’autobiographie de Garcia Marquez

2
0
80

Couverture l'escalier magique 2 retravailléé avec photo (2)600pixels webHistoire d’un conteur-Gabriel Garcia Marquez

Aujourd’hui , je vais vous parler d’un livre qui m’a porté de la mi-aout à la mi septembre parce que j’en ai fait durer la lecture : la biographie de  Gabriel Garcia Marquez intitulé Vivre pour la raconter édité chez Grasset. Un pavé de 600 pages que j’ai englouti avec gourmandise. Arrivée à la page 200, j’ai ressenti un pincement au coeur, « Oh ,il ne reste plus que 400 pages à lire ».

Si, si ,pour un livre trouvé au hasard de mes flâneries dans la bouquinerie « Loiseau Lire » rue des Halles à Tours.

Gabriel Garcia Marquez raconte sa tumultueuse vie d’écrivain , fauché, journaliste passionné de lecture dans une Colombie régulièrement surchauffée par des mouvements sociaux et politiques. Il nous fait découvrir son pays comme si on y était, comme si son pays était le notre. On découvre la vie de l’écrivain journaliste, les déménagements de sa famille et leur inusable grande pauvreté.

Ce livre n’est pas une recette qui vous montre le chemin pour devenir écrivain. Marquez l’écrit lui-même, il a commencé à vivre de l’écriture tardivement. C’est un conte, Marquez nous livre avec vitalité et poésie sa trajectoire en zigzag qui l’amènera jusqu’au prix Nobel. Une vie pour les livres et pour l’écriture quand on démarre et reste de longues années sans un sou en poche. On le suit, on s’accroche aux branches de sa vie. On le découvre noctambule, n’ayant pas aimé l’école, abonnés au fautes d’orthographe. Le lecteur se retrouve embarqué dans l’histoire mouvementée de sa famille. Le grand -père ayant tué dans un duel  un type, prend la fuite avec toute la famille l’entrainant dans une contrée plus lointaine. A la 400 -ème page le lecteur se cramponne au livre, il n’a plus que 200 pages à lire. Alors il ralenti la lecture pour faire durer cette rencontre; il l’étire dans le temps autant qu’il peut. Quand il termine cette biographie étonnante, il la referme avec le sourire aux lèvres pour aller la ranger dans sa bibliothèque parmi les livres qui resteront dans sa maison et qu’il aura le plaisir de relire

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par livres2imaginaire17marottemp
Charger d'autres écrits dans literrature

2 Commentaires

  1. Christine Lenoir

    25 septembre 2018 à 12 h 01 min

    Mercie Marie-Pascale pour cette idée de lecture bien appétissante.

    Répondre

    • livres2imaginaire17marottemp

      27 septembre 2018 à 12 h 16 min

      Bonjour Christine, oui, j’ai envie de partager mes bonnes lectures, je lis en ce moment des autobiographies d’auteur(e)s. Je trouve cela savoureux et très décontractants. Pour les artistes que nous sommes.je suis en train de lire l’autobiographie de Stephen King, j’en ferai un article dès queje l’aurai terminée. Ce que j’aime , c’est la simplicité avec laquelle ces auteurs racontent leur vie complètement saccagées par la pauvreté ,la violence et comment ils ont survécu à tout cela. Et comment à travers l’écriture ,ils en ont fait du combustible à histoires…à bientôt. Marie-Pascale Marotte

      Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Lectures du mois

Alors que l’automne s’installe dans sa version hivernale, je vous partage mes …